ATELIERS PEINTURES EN EHPAD -UP ALZHEIMER – SUR PAUSE A CAUSE DU PASS SANITAIRE…

Après plusieurs années d’intervention en Ehpad UP ALZHEIMER, j’ai été contrainte d’arrêter… en effet, je suis pour la liberté de choisir ou non de se faire vacciner… pour la liberté tout court !

J’aime l’idée d’avoir mis ces ateliers « sur pause » même si je sais pertinemment que cela risque d’être pour un certain temps… voir définitif.

C’est tellement triste pour eux qui prenaient un réel plaisir à participer et, il faut bien le dire, depuis le premier confinement en mars 2020 ils avaient déjà beaucoup moins de visite, alors là c’est encore une petite ouverture au monde qui s’en va pour eux, des échanges dans la joie et la bonne humeur, des rires, des souvenirs partagés perdus et qui malheureusement ne seront jamais remplacés…

Cet arrêt pour moi coïncide avec la sortie, en septembre, de mon premier livret « pas à pas » atelier peinture avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer… Ce temps retrouvé me permettra de développer d’autres projets…

Le monde change, notre monde change, à nous de nous réinventer chaque jour… dans la joie et la gratitude !

Artistiquement,

Valérie

BIENTOT LA SORTIE DU 1ER LIVRET !(format PDF ou IMPRESSION)

ATELIER PEINTURE N°1 – LA DANSEUSE

Atelier peinture Pas à pas, à réaliser avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées.

Je suis heureuse de vous annoncer que mon premier livret LA DANSEUSE est presque terminé… plus que quelques jours, que dis-je ? Quelques heures et il sera disponible sur thebookedition.com !

Après plusieurs années d’animation en E.H.P.A.D d’ateliers peintures auprès de résidents atteints de la maladie d’Alzheimer (ou maladies apparentées) j’avais envie de transmettre, de partager mon expérience.

Je souhaite que ce livret (le 1er d’une longue collection j’espère !) puisse apporter de l’aide à des proches ou des aidants de personnes malades, même si ils n’ont aucune connaissance en dessin & peinture.

Avec ce livret je vous accompagne « Pas à pas » pour mener à bien, facilement, l’atelier peinture et ainsi découvrir tout ce que celui-ci peut apporter… Car en plus de faire travailler la motricité fine, la concentration, etc… ces ateliers peuvent apporter beaucoup de joie, d’apaisement, de partage, de rires, de confiance en soi, faire remonter des souvenirs et déclencher des regards complices… et encore tellement plus !

Je vous présenterai le livret plus en détail d’ici quelques jours mais en attendant je partage avec vous quelques photos extraites de celui-ci et je vous invite à vous rendre sur ma page Instagram ICI pour être informé dès la sortie du livret et n’hésitez pas à télécharger le fichier PDF gratuitement « 10 idées d’ateliers peinture faciles à réaliser avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée » dans l’onglet EBOOK.

LES ATELIERS DE VAL

Le Plaisir de Partager dans la Joie

L’IMPORTANCE DES ATELIERS PEINTURE EN EHPAD / UP ALZHEIMER !

Je réalise que cela fait maintenant plus de quatre ans que j’interviens en Ehpad en Unité Protégée Alzheimer… et j’avoue que chaque semaine c’est un moment de partage, de rires et de créativité aussi, bien-sûr, mais tellement plus encore !

Les ateliers peinture permettent de « travailler » la motricité fine, la mémoire et la concentration et amènent un apaisement aux résidents. Depuis toutes ces années, je pense être devenu un Repère dans l’organisation des jours, des semaines, des mois… les résidents me voient arriver comme une personne connue et reconnue par eux, une amie, une parente, une connaissance pleine de bienveillance et de douceur et maintenant (cela n’a pas été aussi simple les premières semaines où j’ai commencé à intervenir dans l’unité) toutes et tous me suivent pour s’installer autour de moi car ils savent ou du moins ils « ressentent » que l’on va passer un agréable moment ensemble… ils me connaissent sans me reconnaître…

Suivant les résidents, les stades de la maladie n’étant pas identiques pour chacun d’entre eux, j’adapte au mieux la réalisation à effectuer et la manière d’y parvenir. Certains aiment peindre de grandes surfaces, d’autres aiment plus dessiner que peindre, d’autres ont besoin que les contours soient déjà peints pour oser se lancer, etc…et certains ont besoin que durant tout l’atelier je leur répète les consignes, d’autres ont besoin d’être mis en confiance, félicités aussi pour avancer…

J’aime lorsque les résidents réalisent eux-mêmes leur peinture sans mon aide car même si celle-ci est imparfaite, c’est la leur… et j’adore la fin de l’atelier où je montre les peintures de chacun et où l’on peut voir sur leur visage du contentement, de l’émerveillement voir même une certaine fierté en voyant leur peinture (ils ont déjà oublié parfois que c’est eux qui l’ont faite !) et celles des autres…

Et puis, durant les ateliers, le thème de la peinture choisi, les paroles échangées, ramènent toujours à des souvenirs et là c’est parfois magique… il y a des éclats de rire, des regards qui pétillent et beaucoup de joie !

Je suis persuadée que ces ateliers peuvent être reproduits au sein d’une famille entre une fille et sa mère ou son père, une nièce avec sa tante, un aidant avec un proche et recréer ainsi un lien parfois perdu à cause de la maladie, recréer des moments de partage et de joie entre des proches, faire resurgir des souvenirs, etc… je vous invite à regarder le livret « 10 idées d’atelier peinture à réaliser avec un proche atteint de la maladie d’Alzheimer » en cliquant ICI et tentez l’expérience !

Pour vous inspirer, rendez-vous sur ma page Instagram LES ATELIERS DE VAL où vous retrouverez toutes les peintures réalisées lors des ateliers et n’hésitez pas à me contacter via ma page FaceBook ou via l’onglet Contacts si vous désirez des conseils ou si vous avez des questions.

Au plaisir,

Valérie / LES ATELIERS DE VAL

Quelques peintures réalisées ces dernières semaines par les résidents.

10 IDEES D’ATELIER PEINTURE A REALISER AVEC UNE PERSONNE ATTEINTE DE LA MALADIE D’ALZHEIMER (EBOOK CI-DESSOUS OFFERT A TELECHARGER)

Bonjour à toutes et tous,

Voilà maintenant plusieurs années que j’interviens en EHPAD – UP ALZHEIMER pour animer un atelier peinture.

Forte de cette expérience et consciente des bienfaits que cette activité peut apporter aux malades atteints de la maladie d’Alzheimer, je partage avec vous ce jour 10 idées d’atelier  peinture à réaliser.

Ces ateliers en EHPAD sont des moments propices au partage, au rire et à la détente, à l’apaisement pendant et après l’atelier.

Cet ebook s’adresse principalement aux proches, aux aidants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (ou maladie apparentée) et qui s’occupent de la personne à son domicile. Il est tout à fait possible chez soi d’organiser très facilement des activités peinture et de créer avec le malade des moments conviviaux remplis de joie et d’échanges.

Vous pouvez télécharger cet ebook en cliquant sur le PdF directement ci-dessous :

Ebook-idees ateliers peinture ehpad alzheimer 2020

J’espère que cet ebook vous aidera, vous inspirera et vous permettra de vivre avec votre proche de bons et beaux moments d’échanges… et vous verrez, parfois, il y a de la magie lors des ateliers !

Ci-dessous, voici quelques peintures réalisées par des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer lors des ateliers…

 

N’hésitez pas à partager cet ebook et à partager les peintures que vos proches auront réalisées, sur la page FaceBook Les Ateliers de Val ICI ou la page Instagram Les_ateliers_de_val ICI, merci d’avance ! Vos partages pourront inspirer d’autres personnes…

Artistiquement,

 

Valérie

logo- Les atelier de Val

JE NE PEUX M’EMPÊCHER D’Y PENSER !

Bonjour à toutes et tous,

Voilà maintenant 3 ans que chaque semaine je vais en Ehpad – UP Alzheimer afin d’animer un atelier peinture auprès d’eux, avec eux… eux, se sont les résidents qui sont là et qui pour beaucoup le resteront jusqu’au bout du chemin… Et chaque semaine une réflexion me vient à l’esprit lorsque je les vois… comment étaient-ils avant ?

Avant d’être résident de l’Ehpad, avant la maladie, avant les signes de vieillesse, avant d’être à la retraite, avant d’être adultes ? Comment étaient-ils ? Quels ados étaient-ils ? Quels enfants, quels bébés étaient-ils ?

Je les rencontre à cette période de leur vie où ils leur est difficile maintenant de vraiment communiquer avec moi, de vraiment montrer ce dont ils sont capables… mais AVANT, comment étaient-ils ?

J’aime connaître leur profession d’avant, leurs passions, leurs loisirs… connaître leur histoire, leur famille, leur petits bonheurs d’avant… chose possible parfois lorsque je vois la famille proche et que l’on partage des histoires, des petits bouts de vie envolés mais toujours présents en pensée…

Je les imagine parfois, 10, 20, 30 ans en arrière… au temps où ils vivaient « vraiment », où ils ne savaient pas encore qu’un jour leur mémoire s’effacerait avec tout ce qui s’y rattache… et dans ces moment  je réalise à quel point il est important de réellement vivre chaque jour, chaque minute, chaque instant… pleinement… en espérant que cela dure le plus longtemps possible !

Oui ils sont assez âgés pour la plupart (mais pas toujours), oui ils ont la maladie d’Alzheimer et sont un peu, voir beaucoup, « perdus » dans leur monde, oui ils sont diminués au niveau motricité par la maladie, diminués au niveau intellectuel aussi évidement mais j’aime les imaginer comme ils étaient avant… de jeunes ados fougueux plein de rêves et d’envies, de jeunes amoureux prêts à tout par amour, de jeunes parents qui transmettent la vie et leurs idées, leurs idéaux…, de jeunes adultes et puis moins jeunes qui découvrent la vie encore et toujours… avant que ne survienne cette terrible maladie…

J’aime leur apporter un petit moment agréable, un petit rayon de soleil, un petit temps de bonheur, de partage et d’échange, ils le méritent bien ! Et je les remercie infiniment pour tout ce qu’ils peuvent m’apporter en retour, sans le savoir…

Alors, belle et douce journée à toutes et tous ! CARPE DIEM !

 

Valérie

 

 

 

ATELIER PEINTURE EN EHPAD / UP ALZHEIMER

Bonjour à toutes et tous,

Le lundi pour moi est habituellement un jour d’atelier en EHPAD / UP Alzheimer mais j’avoue que ce matin, c’était avant tout, comme pour beaucoup d’autres parents, jour de rentrée pour ma fille… et c’est toujours avec un peu d’émotion que je l’amène à l’école pour ce premier jour… enfin beaucoup de sérénité pour cette fois-ci car c’est sa dernière année en primaire donc pas vraiment d’angoisse pour elle… je partage avec vous une photo de ma belle princesse…

rentree ana2019

Et puis, en ce beau lundi de rentrée, ensoleillé, je partage avec vous quelques unes des dernières réalisations faites lors des ateliers du lundi après-midi avec les résidents de l’Ehpad de Biganos (UP Alzheimer).

Des réalisations colorées, joyeuses, qui éveillent l’imaginaire, les souvenirs… qui sont sources de discussions, de fous rires, de partage tout simplement…

Une des peintures représente une petite chatte noir et grise appelée « plume » qui vit dorénavant dans l’unité avec les résidents… une petite boule de poils et tellement plus encore pour eux ! Je vous en reparlerai… mais les animaux peuvent faire des merveilles, ils sont de vrais magiciens parfois pour l’homme…

Belle journée à toutes et tous !

Au plaisir,

Valérie

NOUVEAU DOSSIER DE PRESSE des ATELIERS DE VAL !

Bonjour à toutes et tous !

La période estivale me permet d’avoir du temps à la maison alors j’en profites pour revoir le site, le blog, la page FB, etc… et le dossier de presse.

Voici donc le tout nouveau dossier de presse des ATELIERS DE VAL !

DOSSIER DE PRESSE 082019

Belle journée créative,

Valérie

PS : Je partage avec vous quelques photos de mes dernières vacances en CRETE… Elafonisi, un lagon avec un bord de mer rempli de petits cristaux roses qui donnent un reflet magique, rose sur le sable… juste magnifique ! Un autre de mes rêves qui s’est réalisé…

 

DECES D’UN RESIDENT… pour la première fois je ressens un manque !

Bonjour à toutes et tous,

Voilà maintenant presque 3 ans que j’anime un atelier peinture dans cet EHPAD (unité protégée Alzheimer) et il est vrai que régulièrement des résidents « partent », je veux dire meurt ou vont dans un autre service, un autre établissement… C’est une réalité.

C’est triste lorsque c’est un décès et en même temps parfois, pour ne pas dire souvent c’est une délivrance pour la famille. Le deuil de la personne a déjà été fait, reste le manque physique en fait…

Enfin, j’ai souvent appris la « mauvaise nouvelle », sans trop d’émotion, de ressentis si ce n’est l’empathie ressentie pour la famille que je côtoie aussi généralement. Mais là cette fois-ci, tout a été différent…

J’ai connu Francis lorsque j’ai commencé les ateliers. Très vite, il a participé, toujours pressé, toujours rapide et très adroit, toujours très poli, toujours demandeur d’en faire plus…

Chaque lundi, au bout du couloir, il était celui qui m’accueillait, le premier à venir me serrer la main, savoir comment j’allais… il était le premier que je réconfortais dans les mauvais jours… mais toujours ce sourire quoiqu’il arrive, ce regard qui s’illumine comme si en me voyant il reconnaissait une vieille amie, une cousine…

Il refusait souvent, presque toujours de participer au départ, sous prétexte d’avoir dix mille choses à faire, de devoir partir, à Paris ou ailleurs, d’être attendu par sa femme (décédée depuis plusieurs années pourtant) et en définitive il a très souvent participé aux ateliers… Il était rapide, précis, impatient… et j’adorais voir son visage s’illuminer lorsque le résultat du « travail » effectué lui convenait…

Et puis, un jour, Francis n’était pas bien (il y avait déjà eu des petites alertes bien-sûr)… et je devais ensuite m’absenter 2 semaines car je prenais des congés. J’ai demandé à le voir et par chance il était bien conscient à ce moment-là et j’ai eu le privilège de pouvoir lui prendre la main et d’échanger avec lui… et à ses mots, à ses regards, j’ai su qu’il me disait au revoir… paisiblement, droit dans les yeux, sereinement… il est mort quelques jours après, sans douleurs…

A mon retour, l’équipe soignante m’a donc appris la «triste nouvelle »… et j’avoue avoir eu un pincement au cœur mais je n’ai pas été surprise.

Mais le manque s’est fait ressentir la semaine d’après, lorsque je suis arrivée dans l’unité, après avoir franchi la porte, le couloir et être arrivée à l’endroit où d’habitude Francis était là, avec son sourire, son regard qui s’illumine… et là,…à la place, un grand vide…

J’avoue avoir l’intime conviction, étayée il est vrai par de nombreux témoignages et études maintenant, que lorsque arrive notre dernier souffle, la vie ne s’arrête pas, notre âme part, continue « ailleurs »… et ceci permet d’appréhender, de gérer différemment le décès des personnes proches ou non…

Mais en presque 3 ans, c’était la première fois que le décès d’un résident provoquait en moi un sentiment de nostalgie, de tristesse, de tendresse…

A toi Francis, merci pour ces moments de partage, de rire, d’échanges dits et non-dits…

Voilà, je voulais juste partager avec vous ce petit bout de vie, cette toute petite expérience vécue en EHPAD…

Au plaisir, Valérie

627a0d06-1a10-4e36-a980-518a4db91228

#ateliersdeval  #atelierpeinture  #alzheimer  #deuil  #décès #famille  #valeriedrouet

UNE HORLOGE POUR L’ATELIER PEINTURE (EHPAD – UP ALZHEIMER) DU 5 NOVEMBRE 2018…

Bonjour à toutes & tous,

Lors du dernier atelier, les résidents ont peint sur un support (rond) en bois, une horloge*… et ils ont tous terminé l’objet avec beaucoup de plaisir, dans la bonne humeur et le partage…

Certains même, très contents, n’ont pas hésité à continuer l’atelier avec une fleur (toujours sur un support en bois) avec envie et satisfaction là encore d’avoir fini l’objet…

Dans ces moments-là, alors, c’est un vrai moment magique ou éclats de rire, regards complices et joyeux sont au rendez-vous… bonheur d’un instant partagé, petite parenthèse enchantée dans leur journée…

Je partage avec vous quelques une de leurs réalisations…

Belle journée créative à toutes & tous !

Valérie627a0d06-1a10-4e36-a980-518a4db91228

Instagram les_ateliers_de_val 

Galerie ART MAJEUR Valérie DROUET

*  Pour info :

Le test du dessin de l’horloge est un test de diagnostic très simple à appliquer. Son but est d’évaluer la détérioration cognitive des patients et de pouvoir diagnostiquer d’éventuels troubles neurologiques et psychiatriques. Depuis sa première utilisation en 1953, ce test est généralement l’un des plus employé pour identifier de manière précoce la maladie d’Alzheimer ou d’autres formes de démence.

Il est tout à fait possible qu’à l’heure actuelle, si nous disons que ce test repose « uniquement » sur le fait de demander à une personne de dessiner une horloge dont les aiguilles marquent 11h10, plus d’une personne doutera de sa validité et de son efficacité diagnostique. Cependant, il existe un certain nombre d’aspects pratiques que nous devons considérer à propos de cette tâche (apparemment) si simple.

Dessiner une horloge. C’est tellement simple qu’il est presque incroyable qu’il s’agisse d’un des tests les plus concluants pour détecter des troubles cognitifs tels que la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer.

Tout d’abord, nous devons comprendre l’ordre demandé : « dessinez une horloge qui marque telle heure ». Plus tard, la personne devra planifier, faire attention à sa performance motrice, ajuster sa perception visuelle, sa coordination visuo-motrice et sa capacité visuo-constructive. Ce n’est pas si simple, en effet, l’efficacité cognitive requise pour le test de l’horloge en fait l’un des tests les plus utiles, surtout si nous le comparons à des tests plus complexes, plus coûteux et moins fiables.

cerveau

Le test du dessin de l’horloge pour évaluer un déficit des capacités cognitives

Ce test a été développé et appliqué pour la première fois en 1953. Il cherchait à évaluer l’apraxie constructive (commune dans la démence) et à identifier l’étendue des lésions du cortex pariétal. Progressivement, et constatant son efficacité, il devint un instrument essentiel pour diagnostiquer la détérioration cognitive associée notamment aux premières phases de la maladie d’Alzheimer.

L’administration de ce test, comme nous l’avons indiqué antérieurement, est simple. Cependant, il doit être guidé et analysé par un psychologue qualifié dans la mesure où, à partir du test du dessin de l’horloge, nous pouvons identifier divers troubles, déficits ou lésions cérébrales. Il convient également de noter qu’il existe jusqu’à 15 façons différentes d’évaluer ce test.

Comment le test de l’horloge est-il réalisé ?

Généralement, le professionnel peut choisir d’administrer le test de deux façons :

  • Dessin de l’horloge par le biais d’instructions : dans ce cas, le patient reçoit une page vierge où il doit dessiner une horloge qui marque 11h10. Il est important que la sphère contienne la distribution correcte de chaque heure.
  • Dans l’autre cas, il peut également être demandé au patient de copier le modèle d’une horloge déjà dessinée. La copie doit être exacte : chiffres, taille du cadran, aiguilles…
  • Lorsque le patient termine le test, il lui est demandé s’il a fini et s’il pense qu’il a bien fait.

Il est fort probable que nous nous demandions à présent pourquoi l’horloge doit marquer exactement 11h10. Quelque chose d’aussi simple que cela implique que les 2 hémiques visuo-attentionnels doivent participer. Cela exige également que la personne traite l’instruction, qu’elle la comprenne, qu’elle se souvienne de l’heure, de la distribution de chaque fuseau horaire et de la planification adéquate de chaque aiguille.

test du dessin de l'horloge

Comment le test du dessin de l’horloge est-il évalué ?

Comme nous l’avons souligné précédemment, il existe plusieurs façons d’évaluer ce test. Nous observons normalement la sphère, l’ordre des numéros, l’orientation, s’ils sont à l’intérieur ou à l’extérieur de la sphère, s’il se situent d’un seul côté ou même s’il existe un excédent de numérotation. Par exemple, pour les patients atteints de troubles schizophréniques, nous pouvons observer une obsession presque millimétrique afin de signaler chaque minute, ce qui transforme le dessin en une composition bizarre, marbrée et presque incompréhensible.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Nos pensées.fr

LES DERNIERES REALISATIONS AUX ATELIERS EHPAD…

Bonjour à toutes et tous,

Après quelques jours de vacances, j’ai repris mes ateliers peinture en EHPAD et je réalise que cela fera bientôt deux ans que je les anime avec toujours autant de plaisir. Je réalise aussi que beaucoup de ces résidents qui à un moment donné sont venus à l’atelier ne sont plus parmi nous et en revanche d’autres, présents à mes débuts, sont toujours là et une belle relation s’est créée… qui suis-je pour eux ? Je ne sais pas mais ce que je sais c’est que leur regard s’illumine pour certains lorsqu’ils me voient arriver et rien que pour cela… c’est déjà magique !

Avec le temps et les différents ateliers proposés, il s’avère que peindre sur des surfaces en bois et relativement petites est ce qui « marche » le mieux… Je partage avec vous quelques unes de ces réalisations :

La taille du support en bois permet de pouvoir terminer la réalisation pendant la durée de l’atelier (1 heure) et les résidents sont heureux parfois après de pouvoir l’offrir  à un proche, un ami  ou tout simplement de la mettre dans leur chambre qui pour certains maintenant est bien décorée !

La petite taille du support les « rassure » aussi sur l’ampleur du travail à faire, au début de l’atelier et cela oblige à peindre avec des pinceaux fins ce qui est excellent pour la motricité fine !

Et puis, il faut ajouter que l’atelier est toujours un moment de partage, d’apaisement, d’écoute… et aussi un moment de calme (relatif !) pour le personnel soignant.

A bientôt, pour d’autres créations !

Belle journée à toutes et tous,

Au plaisir.

Valérie

photo ateliers de val